Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Menu

Menu
 



 
  Carnet de Vol
  

Heures de vol   Total     :  92H15
Nombres atterrissages  :  443 ATR
Avions pilotés : F-BOZO, F-HCCE
           F-GCAL,  F-GAHS, F-GAHK
      (DR221;DR400;P2002)
(18/02/2010)

 

paul-airlines

Recherche

Compteur de Visites


depuis le 19/07/2007

frontpage hit counter
Locations of visitors to this page

Archives

6 octobre 2007 6 06 /10 /octobre /2007 18:35
Ce matin, le vent est calme, le plafond est à 2000ft (le ciel est pourtant bleu), et la visibilité réduite à 2900m. Ces conditions météorologique sont loin de nous empêcher de faire nos exercices. Au programme : des PTE en double et des PTE en solo!


Nous sommes arrivé vers 10H au club. J'ai pris la clé de BOZO, vérifié l'essence sur le carnet de route, me suis inscit sur la fiche de vol journalière, fait la prévol. Puis on a sorti le fauve. On monte dans l'avion et là mon FI dit : "Tiens j'ai oublié mon casque dans la salle je reviens". Ha bah il a l'air réveiller!!! ;-D
On s'aligne avec l'autorisation de décollage piste 35 pour des PTE (encadrements). On monte jusqu'à 2000ft vertical terrain (au dessus de la tour) en faisant comme un tour de piste par la gauche mais sans jamais s'arrêter de monter. Une fois là-haut, on signale le début d'exercie et on réduit les gazs au minimum. On recherche la panne (MEC), recherche la vitesse de finesse max (135-140km/h), lance des signaux de détresse (Mayday, 7700 et balise de détresse), le tout en se positionant sous "deux alpha travers". A une certaine distance de la piste, on sort un cran de volet, étouffe le mélange, coupe l'arrivé d'essence (et les magnétos aussi? je ne sais plus tout ce qu'il faut coupé... quelqu'un sait?). Quand on le juge bon, à environ 45° du seuil de piste, on vire en base et en finale en même temps tout en sortant tous les volets. On se présente en finale à la tour et on se pose avec une pente d'approche extêmement pentue!!!!!!! Du coups, il faut arrondir plus tôt, chose que je n'ai pas fais au premier encadrement. J'ai rebondit un PEU lors du toucher mais je me suis bien rattraper. On rentre un cran de volet, met le réchauffage carburateur sur froid et remet les gazs pour un nouvel encradrement.

Je trouve que je maitrise bien l'avion durant la phase d'accélération quand il n'y a aucun vent. On ne sent aucun accoup ni d'écart lorsque je me positionne en ligne de vol! On monte de nouveau à 2000ft, vertical terrain pour refaire l'exercice. Même procédure mais cette-fois je me suis retrouver un peu trop haut en finale. Vaut mieux ça que l'inverse mais du coup je me suis poser trop long par rapport à ce que je voulais....! Une fois au sol je m'apprettais à remettre les gazs quand mon FI me dit : "Mais on a fait un complet là?! Tu vas y allé en solo maintenant!". Ha bon on a signaler un complet...? et là la tour surprise : "Vous faites un complet Zulu Oscar?" Ha oui, je me disais aussi, on n'a pas signaler le complet!!! Donc on roule au point d'arrêt 35 et j'abandonne mon FI au monde des rampants.

Je fais la check-list avant décollage, m'aligne et décolle. Je grimpe à 2000ft vertical terrain. Nous ne sommes que deux sur le terrain : un ULM en tour de piste 35 herbe et moi. Lorsque je signale le début de l'exercice, j'ai eu un peu de stress à monter parcequ'il n'y a plus mon FI à coté qui me dit : "T'as oublié ça"... "C'est bon tu peux virer..."... Non c'est moi qui fait tout. La radio en même temps. Du coups à chaque fois, durant le 3 PTE, j'ai oublié de coupé l'arrivé d'essence, d'étouffer le mélange... de dévérouiller avant de toucher.... (C'est pour ça que je ne me souviens plus de ce qu'il faut faire exactemenet et que je vous demande! :-) ). Je me suis plutôt bien placé en "2 alpha travers" : la cassure de l'aile sur la piste. Je suis arrivé en finale à la bonne hauteur et me suis parfaitement bien posé!! Je reconfigure l'avion et remets les gazs à fond.

Cet encadrement fut un peu... particulier! Je monte tranquillement à 2000ft et arrivé à la vertical terrain, je si je peux commencer l'exercice et la controleuse me réponds : "ZO, veuillez rester en vertical terrain, j'ai un traffic en arrivé IFR" - "Reçu ZO, on maintiens la vertical terrain". Mais je fais comment pour maintenir la verticale terrain? Je suis pas un hélico moi!?! Je ne sais pas faire ça :
Image Hosted by ImageShack.us

J'ai donc fait ce qu'il me semblait le plus adapter : 3600° par la gauche à 45°!!! (oui j'ai du faire une dizaine de tours ;-) ). Ca faisait longtemps que je n'en avais pas fait des virages à 45°. C'est sympa à faire. On se prend quelques G quand on tire un peu trop et qu'on tourne plus vite (pas plus de 2G, rassurez-vous je ne fais pas de la voltige!!). Et quand la controleuse m'a autorisé à débuter mon encadrement, j'ai réduit les gazs et ai fait ma PTE. C'est une sentation agréable savoir que l'on plane. J'ai pris goût à planer avec le magnifique BOZO. Mais ce n'est pas pour ça que je souhaiterai avoir une panne moteur réelle!!!! C'est sympa quand on a pas de panne réelle!!!!!! :-D  Durant cette PTE, j'ai aussi oublié les coupures d'essence, mélange, verrière,... et la demande aux passagers (si présent) de se recroqueviller en enlevant les lunettes...! Mais je me suis bien posé, pas cassé! J'ai fais mieux comme atterrissage...

Après j'ai hésiter à faire une PTE ou un Tour de piste pour finir. Mais comme il n'y avait plus de traffic je me suis dit qu'il fallait en profiter! J'ai donc fais une dernière PTE, plutôt bien réussi avec comme complet un vrai "kiss"!!

Je rentre l'avion au parking, rempli les papiers d'après vol et discute avec mon FI. Il m'a dit que vu du sol, c'était pas mal. C'est déjà une bonne chose ;-) . La prochaine fois, mon FI veut qu'on fasse des atterrissages avec 10 ou 15 noeuds de vent (si la météo le permet). Cet été, je cherchais les jours sans vent, cet automne, c'est l'inverse!!! ;-)

A bientôt et bons vols,


Paul R., un pilotaillon qui vole et qui plane...

Partager cet article

Repost 0
Published by Paul R. - dans Heures de vol
commenter cet article

commentaires

Paul R. 06/10/2007 22:05

J'aime bien la comparaison avec les montagnes russes Aurélien ;-D !!!!!!!!!!! C'est vrrai en plus!!!Oui , c'est vrai, je ne fais que de la simulation! En réalité je n'envoie pas de message de détresse, je ne coupe pas l'essence, la batterie, n'ouvre pas la verrière.....!! Ca reste un exercice ;-) !!!Pour les virages d'attente, ce matin la visibilité était tellement faible que je n'ai pas eu l'idée d'admirer le paysage!! ;-) J'ai oublié de précisé dans mon récit, mais lors de la première PTE, la tour nous avait allumé la piste de peur qu'on ne la voit pas de là-haut!!!!!

pat 06/10/2007 21:43

Tiens moi aussi aujourd'hui j'ai fait des tours de piste et PTE avec un ULM dans le circuit.Tu as oublié de préciser que tu ne coupes pas VRAIMENT l'arrivée d'essence, ni ne déverrouille VRAIMENT la verrière, en courte finale.J'avoue que je fais rarement la recherche de panne/simulation de coupure batterie et essence.Pour le 360 d'attente, moi je le fais à 20° d'inclinaison, comme ça j'ai le temps d'admirer le paysage.Mais à 45 ou 60° c'est sympa aussi cependant :-)

Aurelien 06/10/2007 21:18

Ce qu'il y a de bien dans l'aviation pilotaillonesque, c'est que l'on subit de telles sensations ( encaissement de G positifs ou négatifs, sueurs froides, tête dans tous les sens, etc...) que, par comparaison,  les pires montagnes russes de parcs d'attractions paraissent bien fades à côté...Aurélien (y'a pas de parcs d'attractions à Lyon, donc je me suis rabattu sur l'avion ;-) )